remise de décorations de la Légion d'honneur par le Premier consul

Plongez dans le passé honorifique de vos ancêtres avec notre guide : “Les traces des décorations militaires et civiles”. À travers le temps, vos ancêtres ont peut-être accumulé des distinctions militaires et civiles, révélant des facettes fascinantes de leur vie. Imaginez-vous découvrir non pas une, mais plusieurs histoires de bravoure et de mérite familial ! Dans ce guide, je vous propose de découvrir, classées par ordre de préséance, les différentes distinctions militaires et civiles et d’explorer les ressources en ligne. Lancez-vous dans cette quête passionnante des reconnaissances du passé.
Prêts à commencer votre recherche ?

La Légion d’honneur

Créée le 19 mai 1802 par le Premier consul de la République, Napoléon Bonaparte, cette distinction honore depuis ses débuts tant les militaires que les civils ayant apporté des “services éminents” à la Nation.

Pour retrouver l’histoire d’un individu décoré de la légion d’honneur, on peut débuter en explorant la base de données Léonore des Archives nationales. Cette base regroupe pas moins de 390 000 dossiers de membres de la Légion d’honneur, depuis sa création jusqu’aux récipiendaires décédées avant 1977.

Une autre ressource utile se trouve sur le site dédié aux soldats du Premier Empire. Ce site répertorie plus de 65 000 membres de la Légion d’honneur, de la promotion du 24 septembre 1803 jusqu’à celles de juin 1815.

Si les informations recherchées ne seraient pas disponibles sur ces deux sites, il est possible de faire une demande à la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur (GCLH). Vous pouvez envoyer une demande par mail à recherchesgenealogiques.lh@legiondhonneur.fr en indiquant le nom de votre famille, le prénom et les dates de naissance et de décès de la personne recherchée.
L’accès au dossier d’une personne vivante n’est autorisé que pour la personne décorée elle-même.

Sur Filae, retrouvez également un répertoire nominatif de 252 000 personnes promues dans l’Ordre de la Légion d’Honneur entre 1929 et 1968, un état général nominatif de 41 000 membres de la Légion d’Honneur de 1802-1814, une liste nominative (4 700 individus) des premières promotions de la Légion d’Honneur sous le Premier Empire et un répertoire nominatif des 90 000 personnes promues par décret dans l’ordre de la Légion d’Honneur de 1811 à 1918

La Croix de la Libération

Crois de la Libération - Décorations

Le général de Gaulle a instauré l’Ordre de la Libération en 1940 pour honorer ceux qui se sont distingués dans la libération de la France et de son Empire pendant la Seconde Guerre mondiale.
C’est le deuxième ordre national français après celui de la Légion d’honneur, et il ne comporte qu’un seul grade. La Croix de la Libération a été accordée, à des personnes, unités militaires et communes, en récompense de hauts faits accomplis pour la Libération. Ses titulaires ont droit au titre de Compagnon de la Libération.

Pour retrouver un des 1 036 membres de l’ordre de la Croix de la Libération, rendez-vous sur le site du musée de l’Ordre de la Libération qui répertorie tous les Compagnons.

La Médaille militaire

La Médaille Militaire, créée le 22 janvier 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte, est le plus prestigieux honneur militaire en France, décerné aux sous-officiers et aux soldats. Cette distinction est attribuée en reconnaissance d’exploits exceptionnels ou de services remarquables rendus au cours de nombreuses années de service sous les couleurs nationales. Elle incarne les valeurs fondamentales de “Valeur et discipline”, soulignant l’héroïsme et le dévouement exemplaire des récipiendaires.

Explorez le site des médaillés militaires, élaboré à partir des listes publiées entre 1852 et 1870 par le Moniteur Universel. Cette base de données compile actuellement les noms de près de 60 000 récipiendaires de la médaille militaire.

Le site Filae, compile plus de 25 000 décorés militaires, issus des listes publié au Bulletin des Lois entre 1852 et 1918

Pour un médaillé après 1870, vous avez la possibilité d’effectuer une demande auprès de la Grande Chancellerie de la Légion d’Honneur, que ce soit par mail gestion.mm@legiondhonneur.fr. Il suffit de fournir le nom de famille, le(s) prénom(s), ainsi que les dates de naissance et de décès de la personne concernée.
L’accès au dossier d’une personne vivante n’est autorisé que pour la personne décorée elle-même.

L’Ordre national du Mérite

L’Ordre national du Mérite, créé le 3 décembre 1963 par le général de Gaulle, constitue la deuxième distinction honorifique après la Légion d’honneur. Cette reconnaissance vise à récompenser les mérites exceptionnels, tant sur le plan militaire que civil, au service de la nation française. Son instauration a conduit à la substitution d’anciens ordres ministériels et coloniaux.

Pour retrouver un décoré de l’Ordre national du Mérite, vous devez vous adresser à la GCLH par mail gestion.onm@legiondhonneur.fr. Il suffit de fournir le nom de famille, le(s) prénom(s), ainsi que les dates de naissance et de décès de la personne concernée.
L’accès au dossier d’une personne vivante n’est autorisé que pour la personne décorée elle-même.

La Croix de guerre

La Croix de guerre 1914-1918 est une distinction militaire attribuée en reconnaissance d’une citation élogieuse du commandement militaire, saluant une conduite exceptionnelle durant la Première Guerre mondiale. Quant à la Croix de guerre 1939-1945, elle vise à honorer des individus (qu’ils soient civils ou militaires), des unités, des villes ou des institutions ayant été cités pour faits de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les archives des distinctions et citations individuelles attribuées aux combattants pendant les Première et Deuxième Guerres mondiales sont soigneusement préservées au Service Historique de la Défense (SHD) à Pau. Ces documents comprennent toutes les citations qui ont conduit à la remise de la Croix de guerre à des membres de l’armée de Terre et de la gendarmerie, qu’ils soient français ou étrangers, par les autorités militaires françaises depuis 1914.

La Médaille de la Résistance française

Médaille de la Résistance française - Décorations

La médaille de la Résistance française a été instituée en février 1943 à Londres par le général de Gaulle. Son objectif était de « reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l’Empire et à l’étranger, auront contribué à la Résistance du peuple français contre l’ennemi et contre ses complices depuis le 18 juin 1940 ». Cette médaille, après l’ordre de la Libération, constitue la seconde et unique décoration créée par le général de Gaulle pendant la Seconde Guerre mondiale.

En complément des Compagnons de la Libération, le musée de l’ordre de la Libération dispose d’une seconde base de données consacrée aux médaillés de la Résistance française. Cette distinction a été attribuée à plus de 65 000 individus qui ont vaillamment poursuivi la lutte contre les forces de l’Axe et leurs collaborateurs.

Cette base de donnée, non exhaustive, a été élaborée à partir des archives de l’ordre de la Libération. Les informations qu’elle contient peuvent parfois être inexactes ou incomplètes, aussi des mises à jour régulières sont effectuées pour intégrer les compléments nécessaires.

La Médaille de Sainte-Hélène

La création de la médaille de Sainte-Hélène remonte au décret émis par Napoléon III le 12 août 1857, pendant le Second Empire. Cette médaille est spécialement dédiée aux “compagnons de gloire” de Napoléon Iᵉʳ qui ont participé aux “campagnes de 1792 à 1815”. Son instauration vise à répondre en partie aux dernières volontés de Napoléon Bonaparte, telles qu’exprimées dans son testament à Sainte-Hélène. La médaille de Sainte-Hélène est considérée comme la première médaille commémorative française.

Environ 405 000 soldats de la Grande Armée, comprenant Français, Allemands, Belges, Polonais, Danois, Irlandais, etc., ont été décorés. Cependant, ce chiffre est approximatif en raison de la perte des archives dans l’incendie du palais de la Légion d’honneur pendant la Commune de Paris en 1871.

Seuls les documents contenus dans chaque dépôt d’archives départementales sont conservés, quand ceux-ci n’ont pas été eux-mêmes détruits. Le travail de bénévoles a permis de reconstituer une partie de ces archives perdues. Ils ont créé une base de données exhaustive de plus de 218 000 noms, accessible sur le site des médaillés de Sainte-Hélène.

Les Médailles commémoratives du Second Empire

La campagne d’Italie en 1859, l’expédition en Chine en 1860, et celle du Mexique de 1862 à 1867 ont toutes été honorées par la création de médailles commémoratives spécifiques.

Le site des médaillés militaires propose une base de données consacrée aux décorés des médailles commémoratives françaises et étrangères durant le Second Empire. Vous y trouverez plus de 36 000 soldats médaillés de Crimée, de la Baltique, d’Italie, de Chine, du Mexique et de Mentana ainsi que ceux ayant reçu la Médaille de la Valeur Militaire de Sardaigne en 1857 et 1860.

Médaille de la Famille - Décorations

La Médaille de la Famille

La Médaille de la Famille, initialement nommée “Médaille d’honneur de la famille française”, a été instituée par décret le 26 mai 1920. Cette distinction a vu le jour à la suite de la Première Guerre mondiale, période pendant laquelle les femmes ont joué un rôle crucial, que ce soit dans les champs, les entreprises ou au sein de leur foyer, en remplaçant les hommes mobilisés.

L’objectif des créateurs de la Médaille de la Famille française était de mettre en lumière la contribution significative des femmes au redressement du pays, durement touché par les ravages de la guerre. Cette médaille symbolise ainsi la reconnaissance de l’engagement et de l’importance des femmes dans la reconstruction de la société après une période aussi difficile.

Filae propose une indexation de pres de 90 000 décorés de la médaille de la famille entre 1946 et 1950

Ressources complémentaires

Bulletin et Journal Officiel de la République Française

Les nominations dans les ordres nationaux et les concessions de la médaille militaire sont publiées au Journal officiel. Nathan Cohen propose une base de donnée des nominations extraites du Journal officiel depuis 1990. Par nominations, il faut entendre tous types de nomination (fonction, poste, distinctions…)

Les distinctions attribuées par les ministères figurent depuis 1951 sur le bulletin officiel des décorations, médailles et récompenses (BODMR). Vous pouvez consulter les bulletins publiés depuis octobre 2015 sur Légifrance (fichier PDF).

La Presse ancienne pour retrouver les décorations militaires

Sur RétroNews, consultez les décisions d’octroi de distinctions paru au Journal officiel et appréhendez les circonstances et les détails d’une nomination.

Autres sites sur les décorations militaires

Le site France Phaléristique (onglet “BAN” du menu) met à disposition une base de données exhaustive regroupant les nominations, promotions et élévations dans les ordres nationaux, ainsi que les concessions de la médaille militaire depuis l’an 2000. La base inclut également, les attributions de la médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme depuis 2018, ainsi que les nominations et promotions dans l’ordre du Mérite agricole depuis 2015 et dans l’ordre des Arts et des Lettres depuis 2004. Sur le site, vous pourrez par ailleurs découvrir toutes les références réglementaires sur les ordres, décorations et médailles françaises.

Bon à savoir

Les archives départementales renferment, en série R, des dossiers relatifs à des distinctions militaires, telles que la Légion d’honneur, la Médaille militaire, la médaille de Sainte-Hélène (parfois catégorisés dans la sous-série 1M), ainsi que diverses médailles commémoratives.

Pour aller plus loin :


Crédit photo : 
- Image de couverture : Première distribution des décorations de la Légion d'honneur dans l'église des Invalides, le 14 juillet 1804 - peinture de Jean-Baptiste Debret (1768–1848) - Domaine public
- Ordres, décorations et médailles : Wikimedia Commons CC BY-SA 3.0

Publications similaires

0 0 votes
Évaluez l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires