Aux Etats-Unis, la chasse aux cold cases grâce à l’ADN généalogique bat son plein. La génétique sert aussi bien à identifier les tueurs que leurs victimes. Récemment, un nom a pu être mis sur le corps d’un ado retrouvé en 1974 en Californie, victime d’un tueur en série. 

 Read More sur  La Revue française de Généalogie